05 JAN 17 0 commentaire
Chirurgie ambulatoire : l’Hôpital Privé La Châtaigneraie parmi les 10 établissements les plus performants en France

Chirurgie ambulatoire : l’Hôpital Privé La Châtaigneraie parmi les 10 établissements les plus performants en France

Le Figaro vient de publier le palmarès des 10 établissements de santé les plus performants en chirurgie ambulatoire en 2015. L’Hôpital Privé La Châtaigneraie à Beaumont figure à la 4e place du classement, sur 992 établissements publics et privés passés au crible.

 

La chirurgie ambulatoire, un mode de prise en charge permettant de raccourcir à une seule journée l’hospitalisation pour une intervention chirurgicale, connaît une forte progression depuis dix ans. Là où le taux national est de 54 % en 2016, il est de 62,6 % à l’Hôpital Privé La Châtaigneraie.

 

Doper l’ambulatoire

Pour les acteurs de l’hospitalisation publique et privée, il est clairement établi que le développement de la chirurgie ambulatoire constitue un enjeu majeur en matière de qualité et de sécurité des soins. Elle est même devenue une priorité pour les pouvoirs publics. 

 

L’Hôpital Privé La Châtaigneraie crée un nouveau pôle ambulatoire de 3 000 m², réorganisé autour du patient. Dans ce nouveau service, une partie est consacrée au circuit court, appelé « fast-track ». Ce circuit tend à réduire encore davantage les durées d’hospitalisation afin de laisser le patient sortir au bout de quelques heures seulement dans de nombreuses spécialités telles que l’orthopédie, l’ophtalmologie ou encore l’urologie. Bernadette Guitard, directrice de l’établissement explique : « Ce processus associe une réorganisation de l’espace, des techniques chirurgicales, des prises en charge anesthésiques. Il nécessite l’implication des professionnels de santé et l’adhésion des patients. Il permet de réduire le stress pour la personne opérée et les risques d’infections nosocomiales. »

 

Pour établir ce palmarès, Le Figaro s’est appuyé sur l’indicateur de performance de chirurgie ambulatoire (IPCA) de l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) en lien avec  l’agence technique de l’information sur l’hospitalisation (Atih) et 15 experts. Cet indicateur prend en compte le volume de pratiques (au moins 100 actes par an minimum), la diversité des spécialités chirurgicales et  les actes innovants réalisés en ambulatoire. Plus l’indice est élevé, plus l’établissement est performant en ambulatoire.

 

Ajouter un commentaire

Ajouter un message

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

 

Partager cet article avec un ami

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

Adresse e-mail invalide

Ce champ est obligatoire

 

Votre message a bien été envoyé.